Une belle histoire

Bonjour petit lecteur, ce matin, malgré un planning prêt à exploser, je prends quelques instants pour te raconter une belle histoire.

Je crois vraiment que l’on en a besoin en ce moment… Et pour tout dire, très égoïstement, J’EN ai besoin en ce moment!!!

C’est vrai, entre les attentats de Paris, les élections et leur lot de montées extrémistes, la COP 21 et les enjeux climatiques mondiaux, les guerres et les « problèmes » qu’ont certains avec les migrants, le froid qui arrive en laissant de pauvres gens dans la rue…(la liste est encore trèeeees longue). Mon cœur est souvent au bord des larmes, tantôt énervé, très en colère même, tantôt désespéré, même si je suis pleine d’espoir… Bref c’est le yoyo des émotions et souvent beaucoup d’inquiétude quant à l’avenir de L’HUMAIN!

Alors, dans ces cas là, quand je me vois débordée par ce monde qui m’entoure, j’essaie de me raccrocher à ce qu’il y a de beau dans ma vie et dans mon travail. Bien sûr il y a beaucoup de BEAU autour de moi. Rien qu’avec ma famille et mes amis, j’ai le plein de belles choses pour plusieurs vies…

Mais parfois le BEAU arrive sur la pointe des pieds et avec des inconnus, et ça c’est vraiment super chouette! (non, je ne suis pas un Bisounours! Enfin… quoi que…)

Des belles histoires qui font aussi que j’aime tellement mon travail et que je me sens  très privilégiée et tellement fière d’avoir pris les décisions qui m’ont menée jusqu’ici!

 

Alors voilà, je voulais te raconter cette belle histoire qui s’est déroulée ce week-end alors que je faisais un marché de Noël dans le centre ville de Toulouse.

Une histoire toute simple, mais qui m’a donné tellement de bonheur que je ne pouvais pas ne pas la partager ici.

Donc hier, malgré le froid polaire, il y avait du monde à Toulouse et j’ai fait beaucoup de très jolies rencontres, notamment avec une jeune fille et ses parents qui se sont arrêtés un moment sur mon stand. La demoiselle était déjà passée un peu plus tôt toute seule, et s’était promis de revenir. De retour sur le marché, sa maman et elle voulaient acheter chacune une poupée pour offrir. Le papa était un peu en retrait et observait amusé, les hésitations et coups de cœur de sa femme et de sa fille . Elles n’arrivaient pas à se décider, tantôt elles voulaient « celle ci avec les cheveux multicolore », « oh non, celle là avec son cache-épaule tout doux », « Hé, tu as vu maman cette jolie jupette à paillettes », « mais quels adooooooorables petits sacs à main »…

Finalement après de nombreuses hésitations et d’éclats de rire, la maman se décidait pour une jolie poupée métisse, quand la fille hésitait encore, prenant dans ses bras toutes mes poupées, prêtes à les câliner et avec l’envie furieuse de les adopter toutes!!! Pendant ce temps là nous discutions de mon travail et toute cette jolie famille à pris le temps de me questionner sur mes créations, me complimentant beaucoup. Bref, les clients dont rêvent tous les créateurs, ceux qui te redonnent confiance en toi et en ton travail.

Au bout d’un moment la jeune fille s’est décidée et après quelques bavardages de plus, ils m’ont remerciée et sont partis avec deux poupées en crochet joliment empaquetées. Je les ai regardé partir, essayant de fixer ce moment dans ma mémoire.

C’est déjà une jolie histoire tu ne trouve pas?

Mais le plus chouette, c’est qu’elle est devenue encore plus belle quand, quelques temps après le Papa aux yeux rieurs est revenu tout seul sur mon stand. Comme je m’approchais de lui pensant qu’il y avait eu un problème, il me dit les yeux pleins d’étoiles qu’il revenait en cachette pour acheter une autre poupée, celle que sa fille avait laissé la mort dans l’âme, puisqu’il fallait bien en choisir une… Il revenait à pas de loup la lui offrir en secret. Il était tellement beau ce papa sous les guirlandes de Noël qui clignotaient, jubilant à l’idée de donner le paquet à sa fille, et espérant voir la joie dans ses yeux! J’étais tellement émue par ce geste et par ses mots…

Tu imagines bien l’état de mon petit cœur en shamallow …En me couchant hier, soir j’essayais de m’imaginer la scène du papa tout fier donnant le paquet à sa jolie fille, la joie, les embrassades…

Et puis ça m’a fait penser à mon Papa à moi… Cela m’a rappelé à quel point il aimait Noël et à quel point il aimait ses filles…

 

Alors certains vont peut être ricaner dans leur coin parce que ce n’est pas une belle histoire qui va changer la face du monde! Et je suis tout à fait d’accord, mais ce que je retiens moi,  c’est que dans les moments où on ne va pas bien, il y a toujours de jolies choses, de belles personnes et de beaux moments, aussi éphémères soient-ils, qui nous permettent de garder espoir, de tenir, de croire à tout ce qui est possible et pourquoi pas, de prendre son courage à deux mains pour rendre la pareille, s’engager, ne jamais renoncer!!!

 

Voilà, c’est avec le cœur tout vibrant encore que je te souhaite, de belles fêtes de fin d’année, surtout, profite bien des gens que tu aimes et à tout bientôt.

Bisettes

(signé, le bisounours  )

 

Categories: Ma ville rose, Mes créations, un coeur gros comme ça

4 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *